Localiser les sites à risque

Connaître les phénomènes passés permet également de localiser les sites qui ont été soumis à l’aléa et dans quelle mesure. Il est d’autant plus important de définir ces sites que certains ont pu être urbanisés entre temps, et ne constituent alors pas les mêmes enjeux. Cependant il s’agit là d’être vigilant aux changements significatifs qu’a pu connaître le territoire, particulièrement si le pas de temps depuis le dernier événement est important. En effet des éléments du site ont pu disparaître et d’autre apparaître, modifiant ainsi les conditions dans lesquelles l’aléa peut se produire : il peut être diminué, mais également amplifié.